Logo des pages Hommage à Jacques Brel
     
     
 

 Gérard Chambre chante Jacques Brel

Hommage à Jacques Brel
J'vous ai apporté des Bonbons


... par Gérard Chambre

le livret "Centre Culturel et Artistique d'Uccle" 1982
 

Jacques Brel n'a pas, à ma connaissance, de statue. Il n'en aurait pas voulu. Il a été toute sa vie hors des certitudes, hors du conformisme, hors du respect, hors de la société et il a même eu le courage d'être souvent hors de lui.

Il n'y aurait même pas pensé à la statue ! « Penser à plus tard, ça tue les rêves » disait-il. Il en aurait rigolé. Il en a fait une chanson.

C'est avec cette chanson que débute le spectacle J'vous ai apporté des bonbons. Une chanson qui permet à Jacques Brel d'expliquer qu'il n'est pas homme à supporter les hommages, les ronds de jambes, les platitudes.

Toute sa vie il a été en marche, toute sa vie il a crié, lutté, toute sa vie il a défendu son idéal.

Et cet homme, ce poète, nous avions envie de le rencontrer. à travers son Œvre mais aussi à travers ses prises de positions, ses colères, ses questions, ses provocations. « Je me trompe parfois, mais je suis de bonne foi ! »

Et nous avons fait comme lui, nous sommes « allés voir » et nous sommes rentrés dans son monde à lui : le monde des hommes. Tel que nous l'avons rencontré, nous avons cherché à le restituer et c'est pourquoi, tout au long du spectacle, Brel le poète dialoque avec Brel l'homme public, le rêveur, l'homme de coeur, l'homme en marche.

« Un homme, c'est pas fait pour être immobile, c'est fait pour bouger » -« Mon idéal c'est tenter, essayer, bouger et aimer.

Et nous avons pris la route avec lui en suivant ses chansons, ses interviews, ses galères. Non pas en essayant de le copier, ni même de l'imiter, mais de vivre à sa manière : ses aventures, son pays, les femmes, les amis, la gloire, la solitude, la vieillesse, la mort, l'espoir, l'Amour. « Aimer, même trop, même mal ! »

Et peu à peu, cette rencontre nous a fait découvrir le monde caché de Jacques Brel. Chacun de ses textes a révélé, sous l'apparente évidence des mots, un monde de tendresse, d'amour et de générosité.  « Les mots s'allument » comme il aimait à le dire. Dans chaque mot il y a l'honnêteté d'un homme qui est d'abord et avant tout « honnête avec ses passions » même s'il doit se tromper, se contredire, se faire mal.

J'vous ai apporté des bonbons, comme la chanson, se veut un spectacle naïf, ce qui veut dire, d'après Jacques Brel : « Ètre naïf ?  C'est fair les choses avec son coeur, c'est une des dernières façons d'avoir une santé morale » .

 

J'aimerais exprimer les sincères remerciements à Gérard Chambre pour m'avoir fourni de rares documents venant de sa collection personnelle .


 © 2010  -  2017  gerardchambre-tribute.ch
 



Hommage à
Jacques
BREL


photo de Gérard Chambre
 

Jusqu'au bout du monde 2006 - 2017
 Studio Bertrand
 Bruxelles 1982
 Chez Maxim's 2005
 Francophonie 2006
 Brel Canto 2006 &
dancers  de  Pékin
 Spectacle Brel-Piaf 2007
 Don Quichotte 2008
 Cambodge 2010
 Madagascar 2011 & 2013
 jukebox - chansons
 concert à  Pékin 2006