logo avec photos de Gérard Chambre-Cinéma,Séries Tv,Festivals,Théâtre
 



1650 à 1653, pendant la Fronde





 

Détails:

Date de Diffusion : 1986 Antenne 2 15 épisodes de 26 mn
Réalisé: Pierre Bureau
Adapté de livre de Alexandre Dumas (père)
Cast:
Jean-François Garreaud: le baron Canolles, Christine Laurent: Nanon de Lartigues,  Gérard CHAMBRE: Roland de Cauvignac, le frère de Nanon, Florence Laugey: Claire de Cambes,
Philippe Laudenbach: Cardinal Mazarin, Magali Vendeuil: Anne d'Autriche, Catherine Jarret: Princesse de Condé, Yvonne Clech, Mmd de Tourville, Jean-François Calvé: Duc d'Epernon, Stéphane Chamard: Louis XIV enfant.


en savoir plus - les pages Souvenirs - Candids et youtube (trois épisodes)
 


Gérard Chambre dans le rôle de Cauvignac

  Gérard Chambre
 dans le rôle de
Roland de Cauvignac

 

photo - Gérard Chambre


 

le retour bouton


Résumé:
L'histoire politique racontée dans La guerre des femmes paraît simple : en 1650, la reine Anne d'Autriche et Mazarin font emprisonner le prince de Condé. L'épouse de celui-ci, entourée de quelques fidèles, se soulève; des affrontements ont lieu dans la région de Bordeaux. Bien sûr, le parti du futur roi Louis XIV l'emporte. Guerre des femmes, donc, puisque d'un côté on retrouve la figure de la reine, qui compte également dans son parti la très retorse Nanon de Lartigues, maîtresse influente du duc d'Épernon; de l'autre côté, la princesse, soutenue par madame de Tourville, figure caricaturale dont chacune des interventions permet à Dumas d'exercer son sens de l'ironie, et par la douce vicomtesse Claire de Cambes. Toutes ces femmes «jouent aux hommes» afin de tenter de prendre ou de conserver le pouvoir.

La Fronde du côté des femmes

Le baron de Canolles est partagé entre deux amours, Nanon de Lartigues au service de la Reine Anne d’Autriche et la Vicomtesse de Cambes, au service de la princesse de Condé. Cauvignac, frère biologique de Nanon et mercenaire, constitue une armée pour se vendre au Partis le plus offrant. Pour effectuer sa tâches, il vendra une lettre compromettante entre Nanon et Canolles à l’amant de celles-ci, le duc d’Epernon, très en confiance à la cour, en échange d’un papier vierge signé par le duc. Nanon est obligée de faire passer Canolles pour son frère.

Si le roman entier est rempli de quiproquos , il est aussi rempli de passage comique, humoristique d’anthologie (un peu comme tout les bons Dumas où l‘humour n‘est jamais très loin de la tragédie), Si Canolles est le héros du roman, le personnages masculin le plus intéressant reste Cauvignac qui a toutes les caractéristiques du personnages de cape et d’épée, intelligent, se jouant avec facilité des autres et ayant toujours une longueur d’avance sur son interlocuteur, fait un peu penser à Jack Sparrow, incarné par Johnny Depp dans la saga « Pirates des Caraïbes » et bien entendu de nombreux point commun avec d’Artagnan (pas le film, le personnage de Dumas) et ce qui rends ce personnage sympathique c’est son évolution du début à la fin du roman, les évènement le contraindront à laisser passer une touche d’humanité que l’on ne retrouve pas toujours chez ce genre de personnage.
« La Guerre des femmes » montre aussi une face cachée de la guerre civile, pendant que les hommes sont en prisons, c’est les femmes qui dirigent les partis en lutte, du côté des princes, c’est la princesse de Condé et du côté royaliste c’est Anne d’Autriche et le moins que l'on puisse dire c'est que Dumas présente des femmes aussi résolues à faire couler le sang que les hommes.

(résumé trouvé sur Internet)
 


 

J'aimerais exprimer les sincères remerciements à Gérard Chambre pour m'avoir fourni de rares documents venant de sa collection personnelle. linda, webmaster



© 2010 - 2017 gerardchambre-tribute.ch