page Accueil

Amour de Sade

lien Wikipedia



« Soit fais ainsi qu'il est requis »
par Gérard Chambre

info - extrait "Soit fais ainsi qu'il est requis - de Sade - récite de Gérard Chambre


mes remerciements à X.L
pour ce pétillant extrait
« Soit fais ainsi qu'il est requis »

et à Sylvie Jeanmichel
pour les belles photos
à l'Entrepôt, Paris

linda, webmaster



photo de Gérard Chambre Hôtel de Sade - Saint-Rémy

Hôtel de Sade 2014
 (Saint-Rémy-de-Provence)
Gérard Chambre





info - Logo - Murs...Murs... et é-Cri-ts de Sade -



 

Samedi 20 septembre 2014 à 18h

Hôtel de SADE
(Ouvert exceptionnellement au public pour les journées du patrimoine)


Murs...mures, é-cris de SADE...!
Lecture musicale autour du Marquis de Sade
par
Gérard Chambre et Marie-France Arakelian

Hôtel de Sade 1, rue du Parage
13210 Saint-Rémy-de-Provence


photo Marie-france Arakelian et Gérard Chambre

Gérard Chambre et Marie-france Arakelian le 20 september 2014

 

texte, webmaster linda 23/09/2014

Hôtel de Sade (Saint-Rémy-de-Provence)
La lecture musicale « Murs...Mures é-cris de Sade » s'est tenue dans le magnifique Hôtel de Sade. Ce fut un grand succès pour Gérard Chambre, qui a donné une brillante performance avec cette lecture sur la vie du Marquis de Sade, accompagné de la pianista accomplie Marie-France Arakelian

Biographie Marie-france Arakelian
Après de brillantes études au Conservatoire National de Région de Marseille, Marie-France Arakelian a suivi le cycle de perfectionnement dans la classe de Pierre Barbizet, couronné par une médaille d’or à l’unanimité. Chef de chant au Conservatoire, elle se spécialise dans la connaissance du répertoire lyrique, suit les conseils de Manuel Rosenthal et affectionne particulièrement depuis lors cette forme d’expression. Sa rencontre avec Georges Cziffra et sa Fondation, dont elle est lauréate, va orienter sa carrière vers la musique de chambre. Elle s’est produite à l’Opéra de Paris-Bastille, aux Opéras de Montpellier et de Marseille, et est l’invitée de nombreux festivals en France, en Europe et en Amérique du Nord et du Sud. Sa magnifique technique de piano et de déchiffrage, et plus encore sa musicalité, la font rechercher par de nombreux partenaires chanteurs ou instrumentistes.

L'Hôtel de Sade était une propriété de la famille de SADE depuis le 15ème siècle. Aujourd'hui, il appartient à l'état français et il est classé aux Monuments Historiques. L'hôtel particulier est fermé depuis 2012 mais il abrite le Musée Archéologique.





 



Dans son testament rédigé le 30 janvier 1806, 8 ans avant sa mort, SADE demande que son corps soit  enterré :

« Au bois de ma terre de la Malmaison, ou je veux qu'il soit placé, sans aucune espèce de cérémonie, dans le premier taillis fourré qui se trouve à droite dans le dit bois.

La fosse une fois recouverte, il sera dessus semé des glands, afin que par la suite, le terrain de la dite fosse se trouvant regarni, et le taillis se retrouvant fourré, comme il l'était auparavant, la trace de ma tombe disparaisse de dessus la surface de la terre, comme je me flatte que ma mémoire s'effacera de l'esprit des hommes. »

Tragédie d'une vie... miracle d'une œuvre.

Tout le mystère de SADE apparaît dans ses dernières volontés...
Comment un homme qui passa sa vie de reclus à écrire,  à murmurer, à crier... par delà la volonté des hommes,  son immense désir de liberté, sa volonté inébranlable  d'explorer les tréfonds de l'âme humaine, de fouiller les coulisses de nos enfers, de jeter à bas les idoles, de dévoiler la grande mystification des religions... Peut-il, à l'issue  de sa vie, souhaiter disparaître à jamais de la mémoire des hommes?

Par quel miracle son œuvre a-t-elle traversé les siècles, pour venir parler à chacun d'entre nous?

Comment  et pourquoi cet érudit, cet homme de lumière, dans l'ombre de ses cachots, a-t-il ébranlé,  sans le savoir, les certitudes d'une société au bord de la rupture,  en ouvrant en grand les portes de l'inconscient?

C'est à travers ses textes, ses lettres, sa correspondance avec sa femme, sa maîtresse, son père... que nous essaierons de déchiffrer les messages qu'il a gravé avec sa plume,  ses ongles et  son sang, sur les murs de ses prisons... de nos prisons?

C'est en ressuscitant ses éclats de rires, en écoutant l'écho de ses chants, la beauté de sa prose et de ses poèmes, que nous nous glisserons avec délice dans le labyrinthe de ses pensées extravagantes, de ses fantasmes les plus délirants, de ses amours les plus sincères, de ses amours  cavalcades philosophiques...
Lire SADE à haute voix pour que chacun entende sa petite musique au fin fond de son âme...








 






 © 2010 - 2017 gerardchambre-tribute.ch